CreaGames 2015 et remise des prix du 34e Concours de Boulogne-Billancourt

Joyeux anniversaire le CNJ/ludothèque de Boulogne-Billancourt !

CreaGames 2015 a été l'occasion de célébrer le 35e anniversaire de notre association. Pour encadrer dignement un tel événement, nous avons également organisé un petit week-end dédié à la création ludique... Bon, nous jouons un petit peu avec la réalité mais CreaGames, lui, fut bien réel.

Ce week-end a proposé aux visiteurs : la présentation des dix finalistes du 34e Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt, une table ronde auteurs-éditeurs, 4 ateliers CreaGames, la remise des prix du 34e Concours de Boulogne-Billancourt, la présentation de jeux récemment primés au Concours de Boulogne-Billancourt et un espace prototypes.

Tous sur les finalistes !

 

 

Au cours du week-end, environ 250 personnes ont passé les portes du CNJ pour se plonger au cœur de la création ludique. Les finalistes du 34e Concours se sont taillés la part du lion de l'attention des visiteurs.

Huit des dix jeux finalistes étaient présentés par leurs auteurs, deux créateurs ayant du décliner pour des raisons personnelles. Les neuf auteurs présents (Vexillum, l'un des jeux, a été créé par deux auteurs belges) étaient partagés entre la joie d'être présent et le stress du résultat à venir. Venus de toute la France, du Brésil, d'Italie ou de Belgique, nous les remercions tous pour leur présence, leur implication et nous les félicitons une nouvelle fois pour leur superbe création.

Tout au long du week-end, le samedi de 14h à 20h et le dimanche de 10h à 18h, ces auteurs de talent ont pu constater le succès de leur jeu auprès des joueurs de tout âge. Les tables n'ont pas désempli. Bulbe a fasciné, le jeu du 13 a aimanté les joueurs et Qwadrat a surpris son monde. La dizaine d'éditeurs participants au week-end (Days of Wonder, Funforge, Ilopeli, Ystari, In Ludo Veritas, Matagot, Libellud, Ludonaute, Space Cowboys, Sweet November...) ont admiré avec attention ces magnifiques productions ludiques. Leurs yeux ont scintillé devant Chicago, Space Odysheep, Palmares ou encore Paleos.

Une belle Creazone


Non loi de l'espace dédié aux finalistes, l'espace prototype a permis à des auteurs de présenter leur création hors concours. Servis par l'affluence, ils ont pu faire tourner leurs jeux et recueillir de précieux avis. Une petite critique bien sentie par-ci, une remarque acérée par-là, ainsi pourvus ces créateurs pourront sans nul doute améliorer leur prototype. L'un d'eux a même été débauché pour participer au concours de prototype du festival Deux jours en jeux à Angers... qu'il a remporté !

Primés d'hier, édités d'aujourd'hui

En déportant leurs yeux vers le grand mur de la salle, les visiteurs découvraient quelques uns des récents jeux primés et édités du Concours de Boulogne-Billancourt. Flip-Flop, tout juste sorti en boutique, était présenté par la pétillante Audrey Guinaudeau, l'une des trois auteurs de ce jeu de plis extrêmement malin et simple.



Stéphane Boudin, l'auteur, et Thomas Cauët, d'Ystari se sont quant à eux relayés pour mettre en jeu Starfighter, l'avant dernier dé de la célèbre maison d'édition française à qui l'on doit Caylus notamment.


Le futur Days of Wonder, Quadropolis, à paraître pour Cannes 2016, était jouable sous forme de prototype. A voir les mines réjouies, ce jeu, qui est une sorte de « Sim City » version jeu de société, risque d'amener un nouveau succès dans la besace déjà chargée de Days of Wonder.

Eko, sorti chez Sit Down depuis octobre 2015, était également présent sous forme de prototype et a charmé par sa redoutable efficacité.

Enfin Piratoons, l'intrus, car seulement finaliste du dernier Concours et édité par Act in Games, a eu le droit a sa table car nous voulons promouvoir ce formidable et excitant jeu d'enchères en simultanée.

Discussion autour d'une sacrée tablée

Pour en savoir plus sur le processus créatif, les visiteurs pouvaient également assister à la table ronde « auteur de jeu : mode d'emploi » qui s'est tenue le samedi de 16h30 à 18h. Les intervenants Charles Chevallier (auteur de jeux), Nicolas Sato (auteur de jeux), Matthieu d'Epenoux (Cocktail Games) et Adrien Martinot (Days of Wonder) ont exposé aux auditeurs leur vision de l'auteur de jeux et de ses rapports avec les éditeurs.

 

 

Ils ont également répondu aux question qu'ils se posaient sur le sujet. Ludovox a fait une excellente captation audio et vidéo que vous pouvez d'ores et déjà découvrir sur leur site avant de la retrouver prochainement sur notre site.

Creacol passe le col

Pour laisser libre court à leur dévorante passion créatrice, certains visiteurs ont participé à un ou même plusieurs des ateliers CreaGames. Au cours de ces quatre ateliers, encadrés par des auteurs édités (Charles Chevallier, Laurent Escoffier, Manuel Rozoy et Ludovic Vialla),  ils ont élaboré un jeu collectif en partant d'une consigne simple : "créer un jeu de course comportant une part de simultanée".

 


Pour arriver à un résultat, qui a dépassé les prévisions les plus optimistes, les groupes se sont relayés en reprenant le travail commencé par les groupes précédents. L'exercice n'était pas simple mais il a enthousiasmé et surpris les participants. Le prototype final a en lui un petit quelque chose de Tennessee (ou plutôt de Mississippi) et nous allons regarder s'il est possible d'en tirer quelque chose... A suivre !

La cerise sur le gâteau

 

(Matthieu Lanvin, Alain Patat, Fabien Tanguy et un intrus...David Denis qui représente Phil Walker-Harding)


Enfin.. enfin, il y eut la cérémonie de remise des prix du 34e Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt. Elle fut belle, chargée d'émotions et vous pouvez la découvrir en détail dans un autre article sur notre site. Les membres de jury ont annoncé à une assistance pendue à leurs lèvres les noms des primés. Bulbe (Fabien Tanguy), Chicago (Phil Walker-Harding), Jeu du 13 (Alain Patat), Space Odysheep (Matthieu Lanvin) ont remporté cette 34e édition. Nous leur souhaitons toute la réussite possible et pourquoi pas de trouver un éditeur. Ce souhait n'est point un mirage car il se murmure dans les milieux autorisés que deux primés ont déjà pris le chemin de l'édition. Puissent les deux autres primés et les six finalistes connaître pareil destin.

CreaGames, qui n'est pas le nom du Concours de Boulogne-Billancourt, est un événement qui a trouvé son public de connaisseurs et de professionnels. Nous organiserons sans nul doute une nouvelle édition l'année prochaine. Hasard du calendrier, elle devrait tomber en même temps qu'une certaine cérémonie de remise des prix du 35e Concours de Boulogne-Billancourt. A l'année prochaine !